A Boire et A Manger

by Pensées Nocturnes

supported by
/
  • Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

     €4 EUR  or more

     

  • Compact Disc (CD)

    Includes unlimited streaming of A Boire et A Manger via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 3 days

     €11 EUR

     

  • Full Digital Discography

    Get all 4 Pensées Nocturnes releases available on Bandcamp and save 25%.

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality downloads of A Boire et A Manger, Nom d'une Pipe !, Vacuum, and Grotesque. , and , .

     €12 EUR (25% OFF)

     

1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
05:11
9.

credits

released January 16, 2016

tags

license

all rights reserved

feeds

feeds for this album, this artist

about

Pensées Nocturnes Paris, France

No Label. No promo. Only word of mouth.

No customers. No fame. Only worthy listeners.

No professional sound engineer. No big fucking but empty sound. Only free-minded music with shitty cheap means.

Less hollow mysticism. More work. More thinking.

The way music should be. The way PN is.
... more

contact / help

Contact Pensées Nocturnes

Streaming and
Download help

Track Name: Le Rat des Goûts
Un vrai sac à bière
Mes abdos c'est plutôt d'la belge
C'est pas bien vallonné
Mais t'as l'arrière goût noir amer

Avant je bouffais du poète rôti
Matin midi et soir,
Ca m'servait deux/trois cafards
Avec soupçon d'ennui

Depuis que j'ai fui Bordeaux
J'ai pris de la bouteille
Mes pieds se prennent l'orteil
Et mes vers se mettent à l'eau

Y a que mes rimes qui taquinent les jeux de mots

J'ai pris d'la bouteille et ça m'soûle
Fini de jouer au passe-boules.
Je lève mon ver, bien dur :
Vive cette scène à l'agonie !
Et le majeur, bien droit,
A vos copies sans vie.

Moi j'ai toujours de l'eau pour moudre mon grain
Pas besoin de La Fontaine pour raconter des histoires
Même si on sort du même poulailler
Un vrai coq ça préfère encore le blé complet.

Moi je laisse les poulettes au repos
C'est aux renards que je fais la peau
De leurs échecs je fais de la barbac
Ca cloue le bec aux noirs corbacs.

Moi je laisse pas les cuivres aux frêles poulettes
Ramène le tambour, j'ai déjà la trompette
Et pendant que tu joues au tirailleur
Moi je fais chauffer le marcel
Et j'tire ailleurs !

Moi j'ai pas les ailes fragiles,
Ce sera toujours le choix de l'exil
C'est ce qui forme les Grands Hommes,
Les despotes et les gastronomes.

J'ai pas peur des fantômes
Plutôt le choléra que la Peste !